angers-infos.fr

Angers : les Insoumis vont porter le programme de la NUPES aux sénatoriales

Les candidats LFI aux élections sénatoriales tenaient conférence de presse ce vendredi dans un hôtel de la place du Ralliement. Ils ont précisé les raisons de leur candidature.
France MOREAU, Olivier DUPUIS, Florence AUGIER, Hervé ROLLAND, François DUMAS
France MOREAU, Olivier DUPUIS, Florence AUGIER, Hervé ROLLAND, François DUMAS

Qu’il est agréable pour un journaliste d’aller à une conférence de presse des Insoumis, car ces derniers, par rapport à beaucoup d'autres, ne font pas dans la langue de bois. Ils disent les choses comme elles sont alors que ce n’est pas souvent le cas à Renaissance ou à droite.

LFI du Maine-et-Loire aurait préféré l’union pour ces élections sénatoriales, mais les ambitions plus que les désaccords de fonds en ont décidé autrement.

En Maine-et-Loire Grégory Blanc (divers gauche) a soutenu la députée LREM Stella Dupont en 2017 et 2022. Rodolphe Mirande (non encarté) soutenu par le PS, a été le suppléant de la députée LREM de la 4e circonscription, Laetitia Saint-Paul. « On ne s’y retrouve pas, ce n’est pas possible » souligne Florence Augier numéro 1 sur la liste qui poursuit : « Les deux candidats étiquetés de gauche ne portent pas le programme de la NUPES. Il est important qu’une liste comme la nôtre le fasse. »

Au niveau national, il n'y a pas eu d’accord entre les différents partis de gauche. LFI ne demandait qu’un siège chez les Français de l’étranger. Devant cette situation, LFI national a décidé de présenter des candidats dans tous les départements. Les Insoumis Angevins se sont ralliés à cette décision moins une Claire Schweitzer.

« La Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale avec toutes ses composantes est actuellement le premier groupe d’opposition à la politique injuste menée par Macron et le gouvernement. Et dans la NUPES à l'Assemblée nationale, LFI est très largement majoritaire. Permettons aux idées de la NUPES de pouvoir également s’exprimer au Sénat ! » Précise le dossier de presse de LFI.

Sur 44 circonscriptions renouvelables en France 12 ont quand même réussi à faire l’union. Florence Augier reste « open » à une solution de dernière minute.

Forts de 250 à 300 militants, les Insoumis du Maine-et-Loire entrent en campagne à la veille de la rentrée politique de la France Insoumise pendant 5 jours à Valence.

Les grandes ligne du programme :

- Nous voulons conforter la place et les moyens de la commune. Au Sénat, nous œuvrerons à conforter la commune comme l’échelon de base de la démocratie en France. Nous nous opposerons à sa remise en cause au profit d’institutions éloignées de nos concitoyens comme les métropoles et grandes régions. 


- Nous proposerons de redresser les dotations et nous réaffirmerons le principe de la libre administration afin que la commune puisse jouer son rôle, pour un maillage fin et égalitaire de l’ensemble des territoires. 


- Nous indexerons la DGF sur l’inflation : Ce n’est pas le petit coup de pousse donné lors du dernier budget qui peut faire oublier que depuis 11 ans la DGF n’a pas suivi l’inflation. Hausse de l’énergie, dégel du point d’indice, renchérissement des chantiers, prix des denrées... les communes ont vu leurs dépenses augmenter de plus de 12%. Dans le même temps la DGF n’a augmenté que de 320 millions d’euros alors qu’il aurait fallu 4 milliards pour compenser les effets de l’inflation. Au Sénat nous nous battrons pour indexer la DGF sur l’inflation, comme c’était le cas jusqu’en 2010. 


- Nous appliquerons le tarif réglementé de l’électricité aux collectivités  • En mai dernier, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi sur EDF. Dans ce cadre, plusieurs amendements des députés LFI-NUPES mais aussi LR ont été adoptés sur la question du tarif réglementé de vente d’électricité (TRVE). Ainsi, les députés ont voté, contre l’avis du gouvernement, l’extension des Tarifs réglementés aux TPE- PME, aux bailleurs sociaux ainsi qu’aux collectivités et EPCI de moins de 50 000 habitants. Nous nous engageons à tout faire pour que le Sénat mette rapidement ce texte à son ordre du jour pour l’adopter de façon conforme. 


Nous proposerons une gestion publique et décentralisée de l’eau en gestion citoyenne et communale ou intercommunale au plus près de la « source ». L’eau est vitale pour l’Humanité. La protéger est donc un enjeu à la fois planétaire et local. Le maire et la commune sont les mieux placés pour être les garants d’une bonne gestion. Pour lutter contre son accaparement par des intérêts privés et veiller aux nécessaires entretiens des réseaux qui permettront d’éviter les gaspillages, nous sommes favorables à sa gestion publique. Au Sénat nous proposerons de développer un service public articulé autour de régies publiques locales permettant un bon niveau d’implication des usagers. Dans ce cadre, nous défendrons une tarification progressive et différenciée selon les usages. Nous sommes également partisans de renforcer la liberté des communes à être à nouveau titulaires des compétences eau et assainissement. Nous œuvrerons pour qu’un Haut-commissariat 
à l’eau et à l’assainissement coordonne une politique globale et transversale en appui aux communes. 

Les candidates et candidats :

Florence AUGIER : Née en Anjou il y a 65 ans. Il y a presque 7 ans, elle est revenue vivre sur sa terre natale après avoir vécu dans le Val d’Oise et plus précisément à Cergy ou elle a été élue pendant 10 ans. Elle a été Secrétaire Nationale au Parti Socialiste pendant 6 ans, d’abord à l’Économie Sociale et Solidaire puis à la vie associative. Elle a été la candidate du Parti Socialiste aux législatives de 2017 sur la 2e circonscription du Maine-et-Loire. 

Très investie dans sa commune elle est présidente du comité de quartier Halopé, Milpied, Mazeries, Monnaie aux Ponts-de-Cé. Elle est également présidente de deux associations, une chorale et une association d’éducation populaire. Elle pense comme beaucoup de citoyennes et de citoyens que la gauche ne pourra revenir au pouvoir que si elle est unie. 

Hervé ROLLAND : Agé de 65 ans, il est retraité du secteur privé. En activité, il a été représentant du personnel à la CGT. Il est militant de La France Insoumise depuis 2017, et je Conseiller municipal de Loire-Authion depuis 2019. Membre de la commission culture, membre de la commission transition écologique et membre du groupe de travail sur les cantines collectives. Il est également musicien amateur de folk et de Jazz et de chants polyphoniques de Géorgie. 

France MOREAU : 61 ans, professeur agrégée de SVT en activité. Syndicaliste FSU, militante politique du Parti de Gauche depuis 2014, militante de La France Insoumise depuis mars 2016 et candidate LFI aux législatives de 2017. Sensible aux questions écologiques, membre du réseau des résistances écologiques de LFI. Membre de la LDH et du Mouvement de la Paix. 

Olivier DUPUIS : 56 ans, militant syndical et politique Éducateur Spécialisé à la protection de l’enfance. 

Nathalie SANTON HARDOUIN : 59 ans, conseillère municipale à Beaufort-en-Anjou (dans l’opposition durant 2 mandats et dans la majorité depuis février 2023) Représentante du personnel et Représentante syndicale CFDT Ingénieur de recherche. 

François DUMAS : 69 ans, retraité de l’Education National, professeur à l’Université du Temps Libre 

Auteur : Rédaction Angers-infos | 20/08/2023 | 1 commentaire

Vos commentaires

#1 - Le 21 août 2023 à 09h55 par Gruat , Villeurbanne
Tout mon soutien a Florence.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Agence de presse et marketing Images & Idées Média-Web Avenue de l’Université 24 CH-1005 Lausanne
www.media-web.fr  |   Nous contacter