angers-infos.fr

Angers : une exposition de photographies « Mon quartier, la Roseraie »

Des habitants du quartier livrent un regard intime et curieux à travers l’exposition Mon quartier, la Roseraie photographiée présentée au centre Jean-Vilar jusqu’au 1er avril.

Ce projet au long cours est le résultat d’un atelier photographique proposé par le Département de Maine-et-Loire, en collaboration avec la Ville d’Angers.

L’exposition Mon quartier, la Roseraie photographiée est née d’une volonté de travail en commun de deux services départementaux, la Maison des Solidarités Angers Sud et la Conservation départementale du patrimoine (CDP) : l’un œuvrant dans le secteur social, l’autre dans le domaine culturel.

Ce projet a pris forme avec un groupe de personnes habitant le quartier, accompagné par Isabelle Delanef et Sylvie Guillon, assistantes sociales, Céline Legendre, conseillère budget et logement, et Armelle Maugin, photographe de la CDP.

L’exposition visible jusqu’au 1er avril au centre Jean Vilar est l’aboutissement de cette démarche.

 

Au croisement du réel, de l’intime et de la fiction :

Pour Armelle Maugin, « la curiosité intellectuelle de chacun a permis de présenter différents langages photographiques exposés à travers une brève histoire de la photographie et des ouvrages d’auteurs susceptibles d’inspirer notre démarche, résolument urbaine. L’approche technique de la photographie, le principe fondamental du couple temps de pause et ouverture du diaphragme, par exemple, a été une autre façon d’aborder les moyens d’expressions possibles en photographie.

À l’épreuve des exercices proposés, les participants se sont appropriés l’appareil argentique et ses potentialités. Et les photographies ont commencé à apparaître dans la chambre noire, au croisement du réel, de l’intime et de la fiction.

Le choix des photographies s’est fait en rappelant la mémoire des participants. Leur parole est parfois venue s’agréger, à demi-mots, presque silencieuse, obligeant sans le vouloir à une écoute bienveillante. »

Une cinquantaine de clichés compose l’exposition et propose une vision portée sur le quartier par ses propres habitants. Des immeubles en série, des patios fleuris, des hommes et des femmes, le végétal omniprésent, les jeux d’enfants... Autant de regards personnels que de photographes pour mettre en lumière ce quartier à redécouvrir.

 

Un partenariat inédit et au profit des habitants :

Une convention a été signée entre le Département et la Ville d’Angers afin qu’une guide-conférencière du service Angers Patrimoines accompagne le groupe dans la découverte du quartier. Marie Retailleau en a ainsi assuré la visite, apportant des éléments historiques et urbanistiques indispensables à une bonne connaissance de cette partie de la ville, apparaissant souvent, et à tort, comme moins intéressante que les autres.

Le centre Jean-Vilar a proposé d’accueillir l’exposition du vendredi 10 mars au samedi 1er avril 2023, permettant ainsi de la rendre visible par l’ensemble des habitants du quartier, habitués de ce lieu emblématique et central dans la vie de la Roseraie. Une rencontre avec le public sera d’ailleurs organisée pendant l’exposition, autour d’un petit-déjeuner, le jeudi 23 mars, de 8h30 à 10 heures. À cette occasion, les participants présenteront eux-mêmes le projet et leurs choix de photographies à exposer.

De même, la bibliothèque du quartier, située dans le centre socio-culturel, offrira sur la même période une sélection d’ouvrages autour de la photographie et fera le lien avec l’exposition auprès de ses lecteurs.

Mon quartier, la Roseraie photographiée est le premier projet du Département de Maine-et-Loire mené conjointement par la Conservation départementale du patrimoine en lien avec la direction du développement social et des solidarités du Département. Il est un exemple concret et à fort impact sur les usagers des ambitions du Département via sa Direction de la Culture et du patrimoine, qui souhaite développer de nouvelles actions transversales vectrices de lien social, d’inclusion et d’insertion.

Selon Yann Semler-Collery, Vice-président du Département à la culture et au patrimoine, « cette initiative montre que les acteurs culturels sont en capacité d’innover et de s’ouvrir à des pratiques différentes. Cette volonté permet également de toucher de nouveaux publics. Pour le Département de Maine-et-Loire, partager la culture, sous toutes ses formes, est plus qu’une ambition, c’est une réalité. »

14/03/2023 | 0 commentaire
Article précédent : « La Fête de la musique, c’est aussi à l’Hôtel du Département ! »
Article suivant : « Angers : Les Résonances Saint-Martin sont de retour à la Collégiale »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web Agence de presse et marketing Images & Idées Média-Web Avenue de l’Université 24 CH-1005 Lausanne
www.media-web.fr  |   Nous contacter